Sélectionner une page

Jean Marc Plutau

les articles de blog

Le management de transition pour faire face à l’absence d’un manager

Toute absence au sein d’une entreprise a des répercussions sur son fonctionnement. Toutefois, s’il s’agit d’un collaborateur au sein d’une équipe, ses tâches peuvent généralement être réparties. Par contre, pour les postes à responsabilité, la démarche est plus...

Les questions à vous poser avant de devenir manager de transition

Vous pensez être prêt à être un manager de transition accomplie ? Dans cet article, Jean-Marc Plutau, consultant en qualité de manager de transition pour le compte du cabinet Valtus et du cabinet Delville, vous révèle les questions que vous devez vous poser avant de...

Le management de transition, qu’est-ce que c’est ?

Aujourd’hui, découvrez le métier de manager de transition. Qu'est-ce que le management de transition ? Le management de transition fait référence aux rôles temporaires des professionnels ayant des connaissances en management au sein d'une organisation. Ces personnes...

Jean-Marc Plutau est manager de transition pour le compte du cabinet Valtus et du cabinet Delville, les leaders européens du secteur. C’est en cette qualité qu’il nous partage, à travers différents articles sur le management de transition, son expertise en la manière. Retour sur le parcours professionnel de Jean-Marc Plutau.

Le parcours professionnel de Jean Marc Plutau

Avant de devenir manager de transition, Jean Marc Plutau était en charge de nombreux postes à responsabilité au sein d’entreprises diverses et variées.

Après avoir décroché une licence dans une école de commerce à Paris, le jeune Jean Marc intègre un des leaders de la grande distribution en France : Carrefour. Démarrant en tant que simple stagiaire chef de rayon, il monte rapidement les marches vers des postes à responsabilité au sein du groupe. Il devient ainsi, en quelques années, chef de rayon, puis chef de secteur.  A la fin de sa carrière chez Carrefour, il se retrouve à diriger plusieurs magasins. En parallèle, Jean Marc Plutau travaille en tant que formateur pour le compte de l’Institut Marcel Fournier à Sophia Antipolis pendant un an et demi.

Après avoir passé 10 ans au sein du groupe Carrefour à diriger plusieurs grandes surfaces, il décide de quitter ce secteur pour se tourner vers celui du bricolage et de l’aménagement de la maison. C’est qu’il se retrouve, grâce à son expérience, à la direction de la région nord de la France pour le compte de l’enseigne Castorama. Il reste à ce poste pendant 5 ans, avant de prendre la direction de la région parisienne pendant également 5 ans.

Ayant fait ses preuves dans des postes à responsabilité, les compétences de Jean Marc Plutau intéressent une société spécialisée dans la vente de papier peint et de peinture. Il y prend donc les fonctions de président directeur général.

Ayant maintenant une expérience solide dans le domaine de la direction de société spécialisée dans l’aménagement de la maison, Jean Marc Plutau est, quelques années plus tard, contacté par une entreprise leader dans le domaine de l’installation de portes et de fenêtres. Il prend donc la gestion de la société et parvient à la développer de manière significative. En seulement quelques années, le chiffre d’affaires passe de 80 millions à 250 millions d’euros et le nombre de magasins de 80 à 250 sur tout le territoire français.  

A la suite de ce poste, il reprend la direction de tous les magasins intégrés de l’enseigne Mr. Bricolage pendant 6 mois, jusqu’au rachat par Castorama. Il quitte le poste juste après, car il ne voulait pas retravailler pour le compte de ce dernier.

C’est alors que Jean-Marc Plutau et sa femme décident de déménager dans leur maison du Touquet. Ils prennent alors le temps de se poser et de réfléchir à la suite de leur vie professionnelle. C’est alors que Jean Marc Plutau décide de changer de voie et de se redirige vers le rachat et la création d’entreprise. Il rachète alors un fonds de commerce Ada (spécialiste de la location de véhicules) et une ancienne maison qu’il transforme en local pour y implanter sa nouvelle activité de location de véhicule, justement. Quelque temps plus tard, il monte une autre société spécialisée, cette fois-ci, dans le remplacement et la réparation de parebrise. Elle prend le nom de SOS PareBrise et prospère encore aujourd’hui. La société de location de véhicules de Jean Marc Plutau aussi continue son petit bonhomme de chemin et compte aujourd’hui un parc de 170 véhicules.

En parallèle de la création de ses deux sociétés, il est aussi devenu consultant en qualité de manager de transition pour le cabinet Valtus et le cabinet Delville, les leaders européens dans le domaine du management de transition.

Le métier de manager de transition, une profession peu connue

Bien que méconnu, le métier de manager de transition tend à se faire connaître, tant les entreprises ont maintenant de plus en plus souvent recours à ce type d’expertise. En effet, le manager de transition intervenant pour gérer un changement ou une transition au sein d’une entreprise, comme un redressement ou une revente, les cadres et les dirigeants font de plus en plus souvent appel à eux.

Une carrière dans le management intérimaire exige plus qu’un palmarès au niveau de la direction. Le manager de transition doit superposer à sa propre expérience professionnelle un ensemble de compétences importantes, qui ne sont pas nécessairement propres à un rôle de manager de transition, mais qui sont essentielles s’il veut réussir ses missions.

Voici les cinq principales compétences essentielles :

Amélioration continue et compétences en matière de gestion du changement

Le manager de transition doit continuellement se demander comment les choses pourraient être améliorées. Il doit toujours avoir à cœur de toujours aller plus loin, trouver de nouvelles idées et innover pour obtenir de meilleurs résultats.

L’amélioration et le changement sont des aspects majeurs des missions de transition, de sorte que les personnes qui remettent en question des comportements, des attitudes et des méthodes de travail bien ancrées, et qui s’efforcent de s’améliorer en permanence, auront beaucoup plus de chances de réussir. Cette ambition d’amélioration doit toutefois être contrebalancée par la capacité d’influencer positivement et de motiver les employés à changer.

Compétences de communication efficaces

La capacité à transmettre des messages clairs à des publics très divers est une compétence essentielle du manager de transition, notamment lorsqu’il s’agit de remettre en question les attitudes et les systèmes existants. Ce professionnel doit gérer les situations de leadership difficiles avec une combinaison de sensibilité et de gravité afin de pouvoir s’intégrer dans les organisations et engager rapidement une main-d’œuvre.

Réflexion stratégique

En tant que cadre permanent, le manager de transition doit s’engager dans une réflexion stratégique, en examinant l’organisation dans son ensemble et en réfléchissant à la meilleure approche pour obtenir les meilleurs résultats à long terme.

Avec le management de transition, cependant, l’importance de la réflexion stratégique est amplifiée par la nécessité d’appliquer rapidement ces compétences à toute une série de situations. Il doit appliquer un changement calculé dans un contexte de défis variés et uniques. Le manager de transition doit également appliquer ces compétences à une variété de secteurs et de contextes commerciaux : ceux qui peuvent penser de cette manière sont généralement les plus recherchés.

Flexibilité et adaptabilité

Etre capable de gérer une série de situations difficiles, ne pas être troublé par l’incertitude et l’ambiguïté, lire entre les lignes et être aussi à l’aise pour retrousser ses manches que pour travailler dans la salle de conférence sont autant de qualités requises pour être un manager de transition accompli. Il faut également savoir faire face à des processus de recrutement souvent non conventionnels, être prêt à voyager ou à travailler à l’étranger et éventuellement à adapter son taux journalier et donc ses revenus aux exigences du marché. Bien que les avantages puissent être importants, en termes de missions stimulantes, de satisfaction au travail et de récompense, le manager de transition doit faire face à un niveau d’incertitude et de changement, non seulement dans le cadre des missions mais aussi souvent dans leur situation personnelle.

Des résultats ciblés

Le manager de transition cherche à obtenir des résultats avec des avantages durables et est payé en sachant que les buts et objectifs seront atteints. En raison de ses connaissances et de son expérience, il lui sera souvent demandé de participer à d’autres initiatives et le danger est qu’il puisse être considéré comme un simple employé qui assiste aux réunions et participer à la culture d’entreprise. Pourtant pour être un manager de transition efficace, il doit apprendre à mettre de la distance et à se concentrer sur les résultats qu’il s’est engagé à atteindre afin de garantir le succès de sa mission.

En qualité de manager de transition, Jean Marc Plutau a travaillé au sein de nombreuses entreprises dans des secteurs très différents. Sur ce blog, vous pourrez retrouver plusieurs articles écrits de sa main sur des thématiques aussi différentes que le management de transition, la gestion d’une entreprise, le redressement d’entreprise ou encore l’entreprenariat.